Version classiqueVersion mobile

Le Troisième Reich dans l'historiographie allemande

 | 
Jean-Paul Cahn
, 
Stefan Martens
, 
Bernd Wegner

Deuxième partie. Politique étrangère

La marche d’Hitler vers la guerre ? La remilitarisation de la Rhénanie en 19361

Helmut-Dieter Giro
Traduction de Béatrice Pellissier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’importance de la zone démilitarisée

Le 7 mars 1936, Hitler fit entrer la Wehrmacht dans la Rhénanie démilitarisée. Certes, seuls trois bataillons de quelque huit-cents hommes chacun avancèrent jusqu’à la frontière française en direction d’Aix-la-Chapelle, Trêves et Sarrebruck ; ce n’en était pas moins là une infraction flagrante au Traité de Versailles et au traité de Locarno. Hitler a dit lui-même : « Les quarante-huit heures qui ont suivi l’entrée en Rhénanie ont été la période la plus excitante de ma vie. Si les Français étaient alors eux-mêmes entrés en Rhénanie, nous aurions dû nous retirer, couverts de honte et d’insultes ». Et ce même jour un ami qui travaillait à l’Auswärtiges Amt aurait dit à l’interprète en chef Paul Schmidt, exprimant ainsi l’opinion répandue dans ce ministère : « Si la France accorde ne fût-ce que la moindre importance à sa sécurité, il faut qu’elle intervienne maintenant en Rhénanie, quelles que soient les circonstances »2.

Contre toute attente, la Fran...

Auteur

Düsseldorf

Béatrice Pellissier (Traducteur)

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search