Version classiqueVersion mobile

Le Troisième Reich dans l'historiographie allemande

 | 
Jean-Paul Cahn
, 
Stefan Martens
, 
Bernd Wegner

Deuxième partie. Politique étrangère

La Volkstumspolitik sous le Troisième Reich1

Tammo Luther
Traduction de Béatrice Pellissier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’issue malheureuse pour l’Allemagne de la Première Guerre mondiale ébranla par ses conséquences politiques et économiques le peuple allemand dans son ensemble, non seulement les Reichsdeutsche (Allemands citoyens du Reich) de l’empire wilhelminien détruit, mais aussi les Allemands de l’ancienne monarchie des Habsbourg et d’outre-mer. Ces bouleversements souvent traumatisants furent à l’origine d’une réflexion sur les rapports tendus entre État et Volkstum2, dans laquelle l’émotion fut déterminante. En même temps, l’indifférence, jusque là dominante chez les « Allemands de l’intérieur », ceux qui se trouvaient à l’intérieur des frontières du Reich, céda le pas à un sentiment de solidarité à l’égard des Allemands vivant en dehors des frontières du Reich, ceux qu’on appela les Allemands de l’étranger – qu’ils fussent ou non de nationalité allemande.

À la différence de l’Autriche, où la question du Volkstum fut toujours aiguë et où elle atteignit son paroxysme durant la Première Guerre ...

Auteur

Historien, chercheur indépendant

Béatrice Pellissier (Traducteur)

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search