Version classiqueVersion mobile

Le Troisième Reich dans l'historiographie allemande

 | 
Jean-Paul Cahn
, 
Stefan Martens
, 
Bernd Wegner

Première partie. Le Führerstaat

Genèse et structure des camps de concentration nationaux-socialistes1

Karin Orth
Traduction de Béatrice Pellissier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. Du camp de détention politique « de protection » (Schutzhaftlager) au camp de concentration

Afin de terroriser ses opposants, le régime national-socialiste fit construire dans l’année qui suivit son arrivée au pouvoir un grand nombre de lieux de détention dans lesquels furent bientôt incarcérées plusieurs dizaines de milliers de personnes. L’orgie de brutalité qui s’y produisit, et qui toucha en premier lieu les adversaires politiques du national-socialisme, constituait une des différences majeures entre le nouveau régime et la République de Weimar qui, pourtant, s’était déjà caractérisée par un haut degré de violence. Les opinions publiques allemande et internationale en prirent acte : un nouveau seuil avait été franchi.

Avec le recul, et si l’on compare cette année aux années ultérieures du pouvoir national-socialiste, ce jugement doit cependant être relativisé. La terreur des années 1933/34 correspond à l’installation d’une dictature autoritaire mais elle ne fut pas nécessaireme...

Auteur

Albert-Ludwig-Universität, Fribourg/Br.

Béatrice Pellissier (Traducteur)

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search