Version classiqueVersion mobile

Le Troisième Reich dans l'historiographie allemande

 | 
Jean-Paul Cahn
, 
Stefan Martens
, 
Bernd Wegner

Table des matières

Jean-Paul Cahn, Stefan Martens et Bernd Wegner

Introduction

Première partie. Le Führerstaat

Norbert Frei

Introduction

Armin Nolzen

Le NSDAP et la « Communauté de peuple », 1933-1945

Introduction
1. La « révolution du parti par le bas » (de mars 1933 à août 1935)
2. La « Communauté du Peuple » (Volksgemeinschaft) organisée (septembre 1935 jusqu’à août 1939)
3. Tentatives de réorganisation interne dans le parti (septembre 1939 – avril/mai 1941)
4. Contrôle et mobilisation du « front de l’arrière » (de mai 1941 à juin 1943)
5. Propagande et violence (juin 1943 – mai 1945)
Conclusion
Karin Orth

Genèse et structure des camps de concentration nationaux-socialistes

1. Du camp de détention politique « de protection » (Schutzhaftlager) au camp de concentration
2. La première moitié de la guerre
3. Les actions planifiées de massacres de masse et les expériences de l’Arbeitseinsatz
4. Travail forcé et génocide
5. Le système concentrationnaire dans la dernière année de guerre
6. L’évacuation des camps de concentration
7. Bilan des victimes
Jürgen Zarusky

La justice politique sous le régime nazi

Introduction
Prémices
L’arrivée au pouvoir d’Hitler : continuités et ruptures
La justice politique dans l’avant-guerre
La justice nazie pendant la guerre
Conclusion

Deuxième partie. Politique étrangère

Michael Jonas

Introduction

Helmut-Dieter Giro

La marche d’Hitler vers la guerre ? La remilitarisation de la Rhénanie en 1936

L’importance de la zone démilitarisée
La remilitarisation de la Rhénanie était-elle imprévisible ?
L’attitude défensive des militaires français
La situation de politique intérieure en France
Le pacifisme français et le rôle des anciens combattants
L’attitude de la presse française
L’attitude des autres pays
La position de la Société des Nations
Les conséquences de la remilitarisation de la Rhénanie
Conclusion

Troisième partie. Économie et armement

Rolf-Dieter Müller

Introduction

Johannes Bähr

Entre marché et politique : les entreprises sous le Troisième Reich

1. Les entreprises sous le nazisme – histoire d’un discours
2. Le cadre de l’économie nazie
3. Le comportement des entreprises
Conclusion
Dietrich Eichholtz

Le « Nouvel Ordre » du « grand espace économique » européen. Projets allemands et réalité

Le « Nouvel Ordre » en Europe de l’Ouest et du Nord
Le « Nouvel ordre » en Europe de l’Est
Le rêve d’un empire du pétrole
Le travail forcé, un objectif de guerre ?

Quatrième partie. La Wehrmacht et la conduite de la guerre

Sönke Neitzel

Introduction

Klaus-Jürgen Müller

Puissance en armes

Bernhard R. Kroener

La « guerre éclair prise dans les glaces ». L’échec du concept opératif de guerre éclair pendant la campagne de 1941 contre l’Union soviétique

I. Les succès remportés sur la Pologne et la France ne reposaient aucunement sur un schéma de guerre éclair préparée de longue date
II. Par contre, les hypothèses et planifications établies pour l’Union soviétique jusqu’à la crise de l’hiver 1941/1942 s’appuyèrent sur un schéma de guerre éclair préétabli
Johannes Hürter

Les généraux, le régime national-socialiste et la guerre à l’Est

De la disparition et de la réapparition des bourreaux
« Affranchi de la contrainte des lois »
Homogénéité structurelle
Changement des compétences institutionnelles
Déformation professionnelle
Déchéance idéologique et politique, déclin moral
Conclusion

Cinquième partie. Politique d’occupation et d’anéantissement

Birthe Kundrus

Introduction

Peter Longerich

La persécution et le massacre des Juifs d’Europe par le régime nazi : approche globale de la question

1. La « politique juive » avant la Deuxième Guerre mondiale
2. De la politique juive à la politique d’extermination
3. La politique d’extermination jusqu’à la fin de la guerre
Dieter Pohl

L’occupation allemande et les crimes de masse en Europe de l’Est

Structure et fonction des appareils d’occupation
Objectifs
Administration d’occupation et massacres de masse
Conclusion
Mark Spoerer

Travail forcé dans l’Europe occupée

Introduction
Le travail forcé dans les territoires européens occupés par l’Allemagne
La Tchécoslovaquie
La Pologne
La Norvège
Les Pays-Bas
La Belgique
La France
La Yougoslavie
L’Union soviétique
Conclusion
 
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search