Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Diocèses en guerre (1914-1918)

 | 
Xavier Boniface
, 
Jean Heuclin

Deuxième partie. Le clergé allemand à l’épreuve de la guerre

L’aumônerie militaire dans la Première Guerre mondiale. Un prêtre entre deux fronts

Dr. Phil. Monica Sinderhauf

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Une institution, un homme, des sources

L’aumônerie militaire catholique allemande, structurée et organisée comme un diocèse, émerge seulement après 1848, notamment en Prusse. En revanche, la pastorale auprès des soldats date de la naissance de l’armée. Dans la principauté de Brandebourg – autrement dit dans le royaume de Prusse –, une aumônerie militaire indépendante, active, existe depuis le XVIIe siècle, pour les périodes de paix. C’est seulement en temps de guerre qu’elle est instituée avec un évêque militaire, en Bavière, Wurtemberg et Saxe. Au début de la Première Guerre mondiale, elle n’est pas du tout préparée à remplir sa mission. La Prusse compte alors seulement une soixantaine de ministres catholiques à temps plein, y compris le prévôt. Ce chiffre est évidemment insuffisant pour exercer un ministère auprès de centaines de milliers de soldats mobilisés.

L’abbé Julius Langhaeuser (1873-1954), un curé messin, est un excellent témoin de l’aumônerie militaire pendant la Grande Gu...

Auteur

Archives, évêché de Trèves

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540