Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Diocèses en guerre (1914-1918)

 | 
Xavier Boniface
, 
Jean Heuclin

Première partie. Clercs et fidèles face à l’adversité

Entre fonctions laïques et fonctions religieuses, le nouveau rôle des prêtres dans le diocèse de Soissons occupé

Philippe Salson

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’invasion de la Belgique, le 4 août 1914, est le point de départ d’une occupation militaire d’un territoire fortement marqué par le catholicisme. La perception du clergé paroissial belge de cette occupation ainsi que les dilemmes qui l’ont parcouru quant à l’utilisation des lieux de culte ont déjà été étudiés1. Concernant la France, la spécificité de l’expérience de l’occupation des prêtres a fait l’objet de peu de travaux. Si les synthèses sur la question évoquent les prêtres, c’est avant tout en tant que notables. À ce titre, ils auraient été plus particulièrement victimes des exactions et des humiliations de la part de l’occupant2. Il faut dire qu’ils se seraient aussi opposés plus fréquemment à l’occupant3. Dans l’immédiat après-guerre, en revanche, le cardinal Luçon, archevêque de Reims, souligne plutôt le rôle du prêtre dans ses interactions avec les fidèles :

« Ils ont été les consolateurs toujours, et souvent les défenseurs de leurs paroissiens contre [les] injustes prétenti...

Auteur

CRID 14-18

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540