Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Diocèses en guerre (1914-1918)

 | 
Xavier Boniface
, 
Jean Heuclin

Première partie. Clercs et fidèles face à l’adversité

Le clergé namurois durant la première occupation allemande (1914-1918)

Valentin Malfait

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le 2 août 1914, un ultimatum exigeant le libre passage des troupes allemandes perturbe la neutralité belge. Deux jours plus tard, l’ultimatum refusé, le pays tout entier se trouve plongé contre son gré dans la tourmente européenne. La progression allemande n’est toutefois pas aussi aisée que prévu. Les combats pour la prise de la position fortifiée entourant la ville de Liège le prouvent. La ville est prise le 7 août mais le dernier fort se rend le 16, soit douze jours après le début de l’invasion. Par ailleurs, en marge de ces évènements, l’invasion engendre rapidement un nombre fort important d’atrocités qui marqueront profondément la société belge pendant toute la durée de la guerre. Le 4 août, 72 personnes sont fusillées dans le village de Mélen. Loin de s’estomper, les atrocités continuent au fur et à mesure de l’avancée allemande. Le 25 au soir, un incendie ravage la bibliothèque de la ville de Louvain, déjà ensanglantée par l’exécution de 248 de ses habitants1. Pour justifier...

Auteur

Diplômé de l’Université catholique de Louvain

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540