Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Pouvoir civil, pouvoir militaire en Allemagne

 | 
Corine Defrance
, 
Françoise Knopper
, 
Anne-Marie Saint-Gille

Le thème de la paix et son impact sur la société civile est-allemande (1949-1989)

Chantal Metzger

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

À la militarisation de la société, évoquée dans l’article d’Ulrich Pfeil, répond immédiatement la réaction de cette même société marquée, pendant près de 30 ans, par un pacifisme érigé en principe fondateur. La République Démocratique Allemande est consciente, déclarait Otto Grotewohl dans son allocution du 12 octobre 1949 devant la Chambre du peuple, « de toute la faute et de la responsabilité qu’a assumée le peuple allemand en suivant aveuglément la politique agressive et belliciste des nationaux-socialistes… » ; elle va, à présent, suivre une « voie nouvelle … celle de la démocratie, de la paix et de l’amitié avec tous les peuples ».1 Ces propos sont repris dans la constitution de 1949.2 Héritière de l’Allemagne éternelle et notamment de la République de Weimar, à laquelle les premiers textes constitutifs se réfèrent, la RDA se fixe une mission : contribuer au maintien de la paix dans le monde. Plus jamais une guerre ne doit partir du sol allemand. C’est la paix qui doit en venir...

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540