Version classiqueVersion mobile

Les relations médecin-malade des temps modernes à l’époque contemporaine

 | 
Élisabeth Belmas
, 
Serenella Nonnis-Vigilante

Avant-propos

Jacques Deschamps

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’apparition, il y a une cinquantaine d’années, des associations de malades et d’usagers, provoqua rapidement l’expression de revendications qui, pour les médecins, remettait en cause leur pouvoir. Cette mobilisation collective, aujourd’hui très présente dans le champ de la santé, vise des buts différents selon qu’il s’agit de partager des connaissances, de peser sur des décisions publiques ou de déclencher des actions contentieuses.

Pendant la même période, les incontestables progrès de la médecine suscitèrent l’espoir d’une lutte victorieuse contre la souffrance, qu’il aura fallu nuancer quand éclatèrent des affaires qui portèrent atteinte à l’image des experts ou quand des pathologies nouvelles résistèrent aux efforts des équipes de chercheurs.

Ainsi est mise à bas une relation médecin-malade, très déséquilibrée et paternaliste, qui voyait le médecin, seul maître de son art et de son éthique, poser un diagnostic, délivrer un traitement et prendre en charge un malade qui n’avait à o...

Auteur

Secrétaire général, Ligue contre le cancer – Comité de Paris, ADAMAP

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search