Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dictionnaire historique de comptabilité des entreprises

 | 
Didier Bensadon
, 
Nicolas Praquin
, 
Béatrice Touchelay

Types de comptabilité

Comptabilité négrière (contexte)

Les comptabilités négrières en France (XVIIIs.)

Patrick Villiers

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’investissement négrier est celui qui nécessite le plus de capitaux. Louis XIV fait le choix d’encourager les compagnies à monopole en dépit de leurs faillites successives. Ces compagnies par actions comme la Compagnie du Sénégal ont des directeurs dotés du pouvoir de surveillance à Paris comme dans le port d’armement. Toutes doivent disposer d’une comptabilité bien tenue, au moins en théorie.

De 1715 à 1720, avec la fin du monopole, le commerce négrier devient libre. À Nantes, les Montaudouin se distinguent avec vingt armements en trois ans, soit près de 10 % des expéditions négrières. Le plus souvent, chaque armement fait l’objet d’une comptabilité propre ; en outre la propriété du navire, la cargaison et l’assurance sont séparées. L’importance des sommes manipulées et la longueur des retours sur investissements imposent une comptabilité précise pour répondre aux demandes des différents partis intéressés à l’armement négrier.

À Nantes, la comptabilité à partie double est attestée e...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540