Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dictionnaire historique de comptabilité des entreprises

 | 
Didier Bensadon
, 
Nicolas Praquin
, 
Béatrice Touchelay

Théories et principes comptables

Comptabilité dynamique

L’apport de Eugen Schmalenbach (XXe s.)

Jacques Richard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le terme de comptabilité dynamique a été proposé par Eugen Schmalenbach en 1919 pour désigner une conception de la comptabilité en opposition à la vulgate statique. Bien que la pensée de l’illustre professeur de l’université de Cologne ait pu fluctuer, on peut dire que, dans l’ensemble, sa théorie comptable dynamique repose sur la prémisse selon laquelle le but de la comptabilité n’est pas d’assurer la protection des créanciers mais de mesurer la performance des entreprises. Schmalenbach estime d’ailleurs qu’en se focalisant sur la performance on fait « coup double » car si elle est bien mesurée, le créancier et surtout le futur créancier peuvent aussi prendre leurs responsabilités en connaissance de cause, au même titre que les managers. Soulignons que par performance Schmalenbach entend la performance réelle, c’est-à-dire celle qui découle de ventes et de charges effectivement réalisées quitte à comparer cette performance avec des chiffres prévisionnels dans le cadre d’une comptab...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540