Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dictionnaire historique de comptabilité des entreprises

 | 
Didier Bensadon
, 
Nicolas Praquin
, 
Béatrice Touchelay

Théories et principes comptables

Comptabilité actuarielle

L’apport de Herman Veit Simon (XIXe s.-XXe s.)

Jacques Richard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans la fameuse trilogie des théories comptables classiques allemandes cette comptabilité n’a pas pour but de refléter la valeur liquidative de l’entreprise (comme la comptabilité statique) ni de renseigner sur la performance réelle (comme la comptabilité dynamique) mais de donner une estimation de la valeur théorique boursière de l’entreprise autrement dit de sa valeur d’utilisation. En pratique, cette valeur d’utilisation est obtenue en actualisant les flux de services (nets de charges hors amortissements) dégagés par l’entreprise concernée : d’où le vocable de comptabilité actuarielle.

Historiquement le premier théoricien de ce type de comptabilité a été le juriste allemand Herman Veit Simon, auteur d’un ouvrage paru en 1886 et sans équivalent au monde à l’époque, mais largement inconnu dans le contexte anglo-saxon du fait qu’il n’a jamais été traduit en anglais. Simon s’oppose au principe d’évaluation des statiques. Pour lui le bilan ne doit pas refléter la valeur objective de ma...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540