Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dictionnaire historique de comptabilité des entreprises

 | 
Didier Bensadon
, 
Nicolas Praquin
, 
Béatrice Touchelay

Techniques comptables

Système centralisateur

Le système centralisateur (1825-1975)

Jean-Guy Degos

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Selon Joseph Vlaemminck, le système centralisateur, appelé aussi système analytico-synthétique a parfois été attribué à Turquet de Mayerne, Simon Stévin ou Claude Boyer, mais son idée est déjà implicite chez Mathieu de la Porte et chez Edmond Degrange. B. Desarnaud de Lésignan le décrit dans sa forme presque définitive. Ce système a toujours eu la faveur des teneurs de livres et des comptables car il limite les reports au minimum. Nous le considérons comme un artefact fondé sur un malentendu comptable, qui a simplement le mérite de fonctionner, comme une usine à gaz fonctionne. Comme les autres systèmes fondés sur des journaux auxiliaires, sur le système du journal américain (Journal Grand-livre) ou sur la comptabilité par décalque, son principal mérite était de limiter les erreurs de reports de l’enregistrement chronologique (journal) à l’enregistrement analytique (grand-livre).

Le journal légal, unique et chronologique, est remplacé par des journaux originaires (J.O.) ou divisionna...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540