Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dictionnaire historique de comptabilité des entreprises

 | 
Didier Bensadon
, 
Nicolas Praquin
, 
Béatrice Touchelay

Techniques comptables

Partie simple

Comptabilité en partie simple (XVIIIe s.)

Yannick Lemarchand

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Tout comme la partie double, la comptabilité en partie simple repose sur l’utilisation de comptes en débit et crédit. Mais si dans la première, chaque écriture concerne au minimum deux comptes dont l’un est débité et l’autre crédité, avec égalité entre le débit et le crédit, un seul compte est débité ou crédité dans la seconde, suivant la nature de l’opération. Le grand livre ne comporte d’ailleurs que des comptes ouverts aux personnes avec lesquelles on réalise des transactions. Lors d’un achat, on enregistre au crédit (avoir) du compte du fournisseur la dette que l’on a contracté vis-à-vis de lui, puis le compte est débité au fur et à mesure des paiements effectués. Dans le cas d’une vente, c’est l’inverse : la créance qui en résulte est inscrite au débit (doit) du compte du client, puis ce compte est crédité lors des règlements reçus. Cette comptabilité permet donc de connaître en permanence la position de l’entreprise vis-à-vis des tiers mais elle ne livre aucune information sur...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540