Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dictionnaire historique de comptabilité des entreprises

 | 
Didier Bensadon
, 
Nicolas Praquin
, 
Béatrice Touchelay

Techniques comptables

Compte d’opération

Comptes d’opération de la comptabilité marchande (XVe s.-XIXe s.)

Yannick Lemarchand

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Principes et fonctionnement

La comptabilité en partie double, telle qu’elle se répand dans l’Europe marchande à partir de la fin du XVsiècle se résume à l’utilisation de la double imputation symétrisée (un débit et un crédit), dans le cadre d’un jeu de comptes comprenant, d’un côté, des comptes ouverts aux divers actifs, aux tiers et aux opérations en cours, et de l’autre, le couple « capital » – « profits et pertes », représentatif de la situation nette du marchand ou de la société.

Les comptes d’opérations de la partie double constituent l’outil de base de la représentation comptable de l’activité commerciale. Hérités de la pratique vénitienne, ils sont ouverts à n’importe quel type d’opérations, de l’achat-vente d’un lot de marchandises au voyage lointain, en passant par les prêts, les assurances, les sociétés en participation, les spéculations sur le change, etc. Ils enregistrent, à leur débit, toutes les charges afférentes à une opération donnée et, à leur crédit, tous les prod...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540