Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dictionnaire historique de comptabilité des entreprises

 | 
Didier Bensadon
, 
Nicolas Praquin
, 
Béatrice Touchelay

Sociétés commerciales

Société anonyme

Les sociétés anonymes : du régime d’autorisation gouvernementale à la liberté de création (XIXe s.)

Nelly Hissung-Convert et Christine Fournes Dattin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La société anonyme (SA) naît avec le Code de commerce de 1807 mais sa dénomination fut donnée lors du projet Gorneau, an XI qui désignait ainsi la société « entièrement composée d’actionnaires ». Durant l’Ancien Régime, la société anonyme est une société en participation à caractère occulte. Aucun élément ne la signale aux yeux du public, il n’existe aucune raison sociale et on relève souvent le caractère momentané des opérations auxquelles se livrent ses membres. À l’inverse, la SA instituée par le Code de commerce est proche de notre conception actuelle. Cette forme de société, capitaliste par excellence, se caractérise par la limitation de la responsabilité aux apports des associés dont le nom n’est pas obligatoirement connu. Face à cette limitation du risque des actionnaires, le Code de commerce instaure un régime d’autorisation préalable en son article 37. Une première instruction du ministre de l’Intérieur du 31 décembre 1807 précise cette procédure, une seconde est prise en 1...

Auteurs

Université Paris I

École de Management de Normandie

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540