Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dictionnaire historique de comptabilité des entreprises

 | 
Didier Bensadon
, 
Nicolas Praquin
, 
Béatrice Touchelay

Dividende

Superdividende

Second dividende (XIXe s.-XXIe s.)

Edouard Richard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le superdividende est encore appelé second dividende. Si certaines sociétés peuvent le stipuler statutairement, il doit cependant être distingué du premier dividende (nom pudique donné à la clause d’intérêt fixe jusqu’à la loi de 1966, mais qui s’en distingue désormais) avec lequel il ne se confond pas, même si les deux sont, d’ordinaire, payés concomitamment. La pratique de son versement est antérieure à 1850. Ainsi l’action était alors (virtuellement aujourd’hui) munie de deux coupons maladroitement intitulés. L’un était en effet dit coupon d’intérêt, l’autre dit de coupon de dividende ou encore de second dividende, voire superdividende, cette toute dernière expression étant plus récente (début du XXsiècle). Ces coupons supposent tous deux le versement d’un intérêt. Si l’assemblée générale peut se voir imposer statutairement le pourcentage de rémunération du premier coupon et le type des actions concernées (récompenser les actionnaires fidèles), elle décide cependant souverainem...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540