Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dictionnaire historique de comptabilité des entreprises

 | 
Didier Bensadon
, 
Nicolas Praquin
, 
Béatrice Touchelay

Comptabilité analytique et contrôle de gestion

Méthode de calcul des coûts : direct costing

Un concept intraduisible : Le direct costing (années 1950)

Henri Zimnovitch

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Charles Weber, qui consacra une thèse à l’histoire du direct costing, fait remonter cette expression à un article de W. Neikirk paru en 1951 dans le NACA Bulletin. En revanche, le même Weber nous dit que l’on trouve dès 1936, dans un article de Jonathan Harris, paru également dans le NACA Bulletin, les conditions qui fondent le direct costing : « une technique comptable qui : a) est basée sur la distinction entre coûts variables et frais fixes ; b) est intégrée dans le système comptable tenu en partie double ; et c) donne lieu à la mise en évidence de plusieurs marges adossées à la distinction entre frais variables et fixes ». Il fallut en effet attendre quinze ans, et notamment la fin de la seconde guerre mondiale, pour que le direct costing connaisse le succès aux États-Unis. Outre la conjoncture économique qui avait bien sûr changé, on peut y voir l’effet, après plusieurs décennies, des idées issues de la théorie marginaliste et du recours aux méthodes statistiques par la comptab...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540