Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dictionnaire historique de comptabilité des entreprises

 | 
Didier Bensadon
, 
Nicolas Praquin
, 
Béatrice Touchelay

Comptabilité analytique et contrôle de gestion

Écarts

Écarts en comptabilité analytique (XXe s.)

Jean-Guy Degos

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’analyse des coûts préétablis et de leurs écarts, que certains font remonter à Sumer pour la production de bière, s’est développée en suivant les principes du Taylorisme et du Fordisme et a été systématisée par Horngren au début des années 1960. Henri Zimnovitch en a fait l’historique dans sa thèse. Une fois qu’une entité a fait des prévisions, il est nécessaire de les comparer à la réalité, en distinguant les coûts opérationnels et les coûts structurels. Ils peuvent être observés, analysés et encadrés à l’aide de deux familles d’écarts : les écarts sur coûts opérationnels, divisés en une quantité multipliée par un prix et les écarts sur coûts structurels qui constituent un ensemble de composants intimement imbriqués qu’on ne peut pas simplement diviser.

Le calcul des écarts est fondé sur la production réelle. Un écart est la différence : données réelles – données préétablies. L’analyse des écarts distingue l’activité, mesurée au début du processus de production (inputs) et décrivan...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540