Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dictionnaire historique de comptabilité des entreprises

 | 
Didier Bensadon
, 
Nicolas Praquin
, 
Béatrice Touchelay

Capital

Actionnaire

Parier des moulins occitans (XIIe s.-XIXe s.)

David Le Bris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le parier est le propriétaire d’une part de moulin, appelée uchau à Toulouse, et ayant toutes les caractéristiques d’une action moderne. Le terme apparaît en 1183 et reste employé jusqu’au XIXsiècle bien que, dès le XVIIsiècle, le mot actionnaire soit également observé. Le terme est issu du perfectionnement des pariages primitifs (Sicard, 1953). Le pariage (ou paréage) est une organisation fréquente dans l’Occitanie médiévale pour gérer en indivision volontaire des biens notamment des seigneuries ; le cas le plus fameux est celui d’Andorre, pariage organisé en 1278 entre le comte de Foix et l’évêque d’Urgel. À noter, qu’en occitan, parièr signifie identique ou pareil et le terme paria compagnie ou association. Les termes parçonniers, consors et socius sont parfois utilisés comme synonymes.

Ces propriétaires sont des capitalistes dans le sens où ils apportent du capital sans travailler au moulin. Toutes sortes de professions sont représentées, quelques femmes figurent aussi. Parmi...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540