Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Guide des Humanités environnementales

 | 
Aurélie Choné
, 
Isabelle Hajek
, 
Philippe Hamman

Partie 2 : Comment vivre avec la nature ?

Écocide

Écocide, ethnocide et civilisations : des multiples formes de destruction du vivant

Éric Navet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans son ouvrage Anthropologie de la mort (1980), Louis-Vincent Thomas parle, sans le qualifier comme tel, de l’écocide :

« La destruction par l’homme de l’écosystème est à la fois celle de notre planète terre (terricide) et celle de certains animaux qui la peuplent (animalcide). […] Il y a là le fruit d’une logique implacable parfaitement une sous ses multiples visages, la logique thanatocratique ; on y voit la recherche du profit comme moteur du développement, l’accumulation du capital comme mode de croissance, le mythe du bonheur (ou de l’opulence) comme exigence de production / consommation, la course aux armements comme facteur de dissuasion » (Thomas, 1980, p. 104).

La réflexion de Louis-Vincent Thomas a le mérite de ne pas dissocier la destruction des êtres humains et celle des environnements1 : la « logique thanatocratique » propre à la société industrielle s’exerce à tous les niveaux, humains et écologiques. Il apparaît bien, en effet, à la lumière d’une certaine histoire imp...

Auteur

Professeur émérite à l’Institut d’ethnologie de la Faculté des sciences sociales, et membre du laboratoire Sociétés, acteurs, gouvernement en Europe (Sage), UMR 7363 CNRS, université de Strasbourg

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540