Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Guide des Humanités environnementales

 | 
Aurélie Choné
, 
Isabelle Hajek
, 
Philippe Hamman

Partie 1 : Comment penser la nature ?

Écologie industrielle

La vision de la nature au sein de l’écologie industrielle : ou comment s’arranger avec les analogies et métaphores

Nicolas Buclet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’idée de départ de l’écologie industrielle est assez ancienne. Elle remonterait au XIXsiècle avec les premières études des cycles biogéochimiques par Justus von Liebig. Il en est de même du concept de métabolisme des activités humaines, qui daterait des années 1860, selon Marina Fischer-Kowalski (2003). Considérer le métabolisme des activités humaines et notamment économiques, à l’instar des métabolismes des organismes vivants, afin de tenir compte des interactions de l’économie avec son environnement, c’est tenter de réconcilier l’homme avec la nature. Aujourd’hui, afin de répondre aux enjeux du développement durable*, il faudrait repenser la société industrielle afin de boucler les flux de matière et d’énergie. Il s’agit de ne plus considérer l’homme comme une exception échappant aux contraintes de la biosphère, être d’exception dont l’essence serait intrinsèque et non liée à l’environnement, dans cette vision du monde occidentale conçue « comme un ensemble d’entités discrètes ...

Auteur

Professeur à l’Institut d’urbanisme de Grenoble, université Grenoble Alpes, UMR 5194 Politiques publiques, action politique, territoires (Pacte), CNRS

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540