Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Guide des Humanités environnementales

 | 
Aurélie Choné
, 
Isabelle Hajek
, 
Philippe Hamman

Partie 1 : Comment penser la nature ?

Écologie nordique

« Être sur terre, c’est être sous le ciel »

Sylvain Briens

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Du désert darwinien je suis passée, jeune encore, dans les frais jardins de Lamarck.Là, quels fruits portaient les arbres ! Tous ceux que l’humanité a vus dans ses rêves les plus délicieux : beauté, savoir, jeunesse, été – oui, tout ce que tu voudras. D’une façon générale, peux-tu imaginer une perfection nouvelle, peux-tu formuler un désir nouveau et vraiment imaginer quelque chose de réellement désirable – alors, lève les yeux ! Tout cela pend déjà aux branches vertes ! […] Car entre l’idéal et la nature, il n’y a qu’une différence de degré » (Blixen, 2000 [1986], p. 7-8).

Où placer la nature dans la représentation du monde, dans la production culturelle et dans l’imaginaire scandinave ? La citation de l’écrivain danois Karen Blixen (célèbre notamment pour son roman autobiographique La ferme africaine, 1942 [1937]) nous interpelle à ce sujet et indique qu’au-delà de l’évidente place centrale de la nature dans la culture nordique, une certaine vision de la nature s’affirme, une vis...

Auteur

Professeur de littérature et d’histoire culturelle scandinave à l’université Paris-Sorbonne et membre de l’équipe d’accueil Représentations et identités – espaces germanique, nordique et néerlandophone (Reigenn)

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540