Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Introduction à la narratologie postclassique

 | 
Sylvie Patron

De la narratologie non naturelle

Brian Richardson
Traduction de Sylvie Patron

Note de l’éditeur

Avec la collaboration de : Catherine Favier Kelly [contributeur]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Définition : le non-naturel se compose d’événements, de personnages, de localisations spatio-temporelles ou d’actes de narration antimimétiques, c’est-à-dire opposés aux présupposés sur lesquels se fondent les récits non fictionnels, ainsi que les pratiques narratives associées au réalisme ou à d’autres poétiques prenant pour modèle les récits non fictionnels. Il échappe aux conventions qui régissent les genres existants, bien établis1. Les éléments non naturels se rencontrent principalement dans les storyworlds2 fictionnels. On en a un bon exemple chez Mark Leyner : « Il est dans une voiture piégée. Il met la clé dans le contact et démarre – la voiture explose. Il sort de la voiture. Il ouvre le capot et inspecte rapidement le moteur. Il referme le capot et remonte dans la voiture. Il tourne la clé de contact. La voiture explose. Il sort de la voiture et claque violemment la portière, l’air dégoûté » (1995, p. 59). On a là la description d’une séquence d’événements impossible dans ...

Auteur

Sylvie Patron (Traducteur)

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540