Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

En territoire ennemi

 | 
James Connolly
, 
Emmanuel Debruyne
, 
Élise Julien
, 
et al.

Partie II : Occupations et transferts d’expérience : d’un front à l’autre, d’une guerre à l’autre

Entre mépris et génocide : soldats allemands et Juifs d’Europe de l’Est pendant les deux guerres mondiales

Leonid Rein
Traduction de Élise Julien

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

À l’été 1917, le lieutenant Hermann Stegmaier du 124e régiment d’infanterie de réserve du Wurttemberg, posté en Ukraine, obtient une permission longtemps attendue. Sur son trajet vers l’Allemagne, il passe par Varsovie, alors centre du Royaume de Pologne créé sous égide allemande. Il y passe quelques jours et ses promenades le conduisent au quartier juif, situé sur la rive gauche de la Vistule. Stegmaier est frappé par « l’extrême pauvreté » des habitants du quartier et par son « terrible surpeuplement ». Il est dégouté par l’apparence des hommes, principalement des juifs orthodoxes. Ce quartier lui apparaît comme un « nid à lèpre, choléra, peste et autres maladies et épidémies graves citées dans la Bible ». Stegmaier écrit alors dans son journal : « Je me suis surpris à penser que si un incendie se déclarait dans ce quartier, tout cela serait détruit et disparaîtrait1. » Près d’un quart de siècle plus tard, en avril 1943, le ghetto juif de Varsovie établi par les nazis sur les lieu...

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540