Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Littérature, linguistique et didactique du français

 | 
Caroline Masseron
, 
Jean-Marie Privat
, 
Yves Reuter

« La didactique du français comme champ de recherche autonome et spécifique » (Petitjean, 1985) : une utopie devenue (partiellement) réalité

Bernard Schneuwly

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le présent texte propose des réflexions concernant la didactique comme discipline scientifique. Il apporte des éléments de réponse à la question : quelles étaient et sont les conditions qui font qu’on peut aujourd’hui être professionnellement un didacticien du français ? Quatre points de vue seront adoptés pour cerner la question : les raisons du choix du nom « didactique », la forme d’institutionnalisation de la discipline « didactique (du français) », son inscription dans un mouvement international large et la thèse d’une éventuelle spécificité, peut-être passagère, de la didactique du français.1

De l’apparition d’un terme de ralliement

Commençons par un début possible de la discipline, à savoir le moment où pour la première fois apparaît dans une manifestation d’une certaine envergure le terme de « didactique du français ». Il s’agit du « IIe colloque international de didactique et pédagogie du français » tenu en 1983 et dont les actes ont été édités par Petitjean et Romian en 1985...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540