Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Littérature, linguistique et didactique du français

 | 
Caroline Masseron
, 
Jean-Marie Privat
, 
Yves Reuter

Dialogue théâtral et interactions médiatiques. Le fonctionnement du « trope communicationnel »

Catherine Kerbrat-Orecchioni

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Reprenant le mot de Jouvet « Une pièce est une conversation », André Petitjean s’employait en 1984, dans sa contribution au numéro de Pratiques consacré à « l’écriture théâtrale »1, à montrer en quoi le dialogue dramatique était « fonctionnellement assimilable aux dialogues d’une conversation ordinaire » et en quoi il s’en distinguait « radicalement ». Mais plus encore qu’aux conversations ordinaires, le dialogue théâtral s’apparente à d’autres types d’interactions authentiques, à savoir les interactions médiatiques et plus précisément, les débats télévisés. Ces débats ont en effet des allures de représentation théâtrale par leur dispositif de mise en scène, et d’abord par le fait qu’ils se déroulent sous les yeux et à l’intention d’un « public » ; c’est-à-dire que dans les deux cas, l’interaction se déroule au sein de deux circuits communicatifs emboîtés :

(1) D’une part, le circuit que l’on dira « intra-scénique » : communication réciproque entre des locuteurs qui conversent dans u...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540