Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Littérature, linguistique et didactique du français

 | 
Caroline Masseron
, 
Jean-Marie Privat
, 
Yves Reuter

Usages des noms propres désignant des personnages dans un corpus de résumés de films

Michel Charolles

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La brève étude qui suit porte sur le fonctionnement des noms propres dans des textes tirés d’un corpus rassemblant des « résumés » de films publiés dans des magazines de télévision. Ces « résumés » ne présentent en réalité jamais que le début des films dans le but de faciliter le choix des (télé)spectateurs ou d’informer celles et ceux qui prendraient leur diffusion en marche.

La première partie de l’article explique à grands traits1 pourquoi les noms propres, ainsi que les groupes nominaux indéfinis, peuvent sans problème introduire des personnages au début des textes. La seconde partie passe en revue un certain nombre d’effets de sens qui apparaissent quand les noms propres sont employés pour redénommer un personnage déjà introduit.

Introduction des personnages dans les textes

Les noms propres et les groupes nominaux indéfinis2 permettent, sans la moindre difficulté, d’introduire un personnage dans les textes. C’est même dans ces emplois, qui sont prototypiques, que l’on peut le mieu...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540