Versione classicaVersione mobile
OpenEdition Books

Littérature, linguistique et didactique du français

 | 
Caroline Masseron
, 
Jean-Marie Privat
, 
Yves Reuter

Flottements génériques entre conte, arrêté communal, histoire drôle et anecdote

Jean-Michel Adam

I formati HTML, PDF, ePub sono accessibili agli utenti delle biblioteche e degli istituti che hanno richiesto la licenza OpenEdition Freemium per Books. Ad ogni modo, l'opera potrà essere acquistata online tramite le nostre librerie affiliate, nei formati PDF e ePub. Se la versione a stampa è disponibile sono proposti dei link verso le librerie in questa stessa pagina.

Estratto del testo

Cet article est un clin d’œil à un article d’André Petitjean : « Les histoires drôles : “Je n’aime pas les raconter parce que…” », paru dans le n° 30 de Pratiques (1981 : 11-25) que nous avions coordonné ensemble autour de la question du pouvoir des discours. En souvenir de cette exploration de l’histoire drôle et de la question du genre que nous ne posions pas alors de façon frontale, j’ai choisi de m’intéresser à la transformation d’un arrêté communal en histoire drôle dans Le Canard enchaîné et à la façon dont certains « contes » d’Henri Pourrat ressemblent à des anecdotes très proches d’histoires drôles. Ces deux études de cas me permettront de revenir sur la réflexion développée avec Ute Heidmann sur la question de la généricité et des discordances entre les catégorisations auctoriale, éditoriale et lectoriale d’un même texte.

La transformation générique d’un avis communal

Partons d’un corpus minimal de textes ordinaires consultables sur les sites de mairies et communes française...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540