Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Littérature, linguistique et didactique du français

 | 
Caroline Masseron
, 
Jean-Marie Privat
, 
Yves Reuter

Un je collectif

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

André Petitjean s’est amicalement soumis au jeu de l’entretien oral, retraçant les étapes professionnelles d’un itinéraire qui l’a conduit de la publication du premier numéro de Pratiques (mars 1974) aux années 2010 qu’il partage entre l’université et la célébration de Koltès, messin comme André Petitjean, homme de théâtre celui-là.
C. M., J.-M. P. & Y.R.

Entretien

- Professeur André Petitjean ? Tu aurais pu être professeur de chirurgie, professeur de droit ou encore d’architecture ?

À dire vrai, j’aurais préféré être professeur de médecine. En classe terminale, la découverte du cerveau m’a fasciné. Mais j’étais en philosophie… J’ai donc fait des études de lettres à Metz. À l’époque, c’était un petit Collège de Lettres Universitaire1. On est dans les années 66-67 et il n’y a absolument pas de linguistique dans les cursus des lettres, même modernes ; c’est l’histoire littéraire bon teint, l’homme et l’œuvre. Je sortais de ces journées-là avec un profond ennui, mon cerveau estudiantin à...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540