Version classiqueVersion mobile

Dans l'ombre des élus

 | 
Willy Beauvallet
, 
Sébastien Michon

Partie 2. Division du travail et concurrences

Chapitre 6 : Qui gouverne dans les communes ? La prise de décision au prisme du directeur de cabinet

Julien Fragnon

Résumé

Acteurs importants du pouvoir politique local, les directeurs de cabinet d’élus locaux ont été peu étudiés jusqu’à maintenant. Ils constituent pourtant une voie fertile pour décrire les mécanismes du pouvoir local envisagés ici à travers les processus décisionnels dans une commune. L’observation des pratiques professionnelles montre une volonté constante de réguler une concurrence entre des acteurs, aux statuts et à la légitimité divers, afin de préserver les intérêts du maire.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Je suis quand même relativement convaincu que… euh, il y a certaines décisions qui se prennent du fait d’un hasard, qui se prennent du fait d’un concours de circonstances ou du fait d’un truc qui est complètement con parfois. Et qu’après tu justifies a posteriori et c’est un peu notre boulot d’ailleurs » (directeur de cabinet, ville de plus de 40 000 habitants, 20 mai 2015).

Au sens large, les collaborateurs d’élus n’ont pas bonne presse. Ceux-ci subissent en effet un « procès permanent » (Eymeri-Douzans, Bioy et Mouton, 2015, p. 49) tandis que le registre lexical de l’obscurité, souvent utilisé pour les caractériser, ajoute un parfum de mystère. « Il est délicat de parler de profession comme les autres. (…) [L]es collaborateurs politiques territoriaux restent toujours nimbés d’un voile d’opacité » (Cadiou, 2011, p. 73). Toutefois, une observation plus attentive des pratiques professionnelles conduit à relativiser ces connotations négatives. Pour les journalistes, parler de « l’ent...

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search