Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Vers une histoire sociale des idées politiques

 | 
Chloé Gaboriaux
, 
Arnaud Skornicki

Deuxième partie. Quels contextes

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans de nombreux pays, le renouvellement de l’histoire des idées politiques est largement passé par les travaux de l’école de Cambridge, et en particulier ceux de Quentin Skinner. La réception tardive de ce dernier en France est, sans doute, en partie due aux héritages évoqués plus haut. Intellectuellement, le principal obstacle réside dans sa compréhension du « contexte », essentiellement discursive et indissociable d’une conception du langage marquée par la philosophie analytique, elle-même assez récemment implantée dans notre pays. Elle se situe en effet assez loin du sens que les différents projets d’histoire sociale, français ou non, assignent à cette opération évidemment indispensable pour tout historien mais plus problématique qu’il n’y paraît : la contextualisation. D’où la question qui structure la deuxième partie de cet ouvrage : les propositions skinnériennes peuvent-el...

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540