Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Vers une histoire sociale des idées politiques

 | 
Chloé Gaboriaux
, 
Arnaud Skornicki

Table des matières

Chloé Gaboriaux et Arnault Skornicki

Introduction

« Idées politiques » : objets divers
Problèmes communs
Quelle « histoire sociale » ?
Historiographies, théories et terrains

Première partie. Héritages

Alain Guéry

L’histoire des idées politiques entre l’ère du soupçon et l’ère du sujet : les Annales en difficulté

L’historiographie moderne, de l’histoire méthodique à l’histoire des Annales
De l’évitement au réinvestissement du et de la politique
Isabelle Gouarné

Les sciences sociales, Vichy et l’idée de travail : un colloque en 1941

Face au fascisme : continuer l’effort intellectuel
« Le travail et les techniques » : les raisons politiques d’un intérêt intellectuel
Contre « les plates élucubrations des penseurs vichystes »
Épilogue : le problème de « la représentation concrète de l’avenir »
Sarah Al-Matary

Plus qu’un miroir le long du chemin : réflexions sur la littérature, en marge de l’histoire sociale des idées politiques

Une pluridisciplinarité sous contrôle historien
L’histoire des mentalités contre l’histoire littéraire des mœurs
L’histoire sociale des faits littéraires contre la sociologie de la littérature
Dialogues de sourds
L’ennemi intérieur
Les études littéraires captives de l’institution
Tirer à boulets rouges sur le canon
Fausto Proietti

Le « social » dans l’histoire des idées politiques : quelques réflexions à partir du cas italien

De la Storia delle dottrine politiche à la Storia del pensiero politico
Une discipline en évolution : le Colloque d’Erice (1991) et son héritage
Nouvelles sources, objets nouveaux : quelques perspectives

Deuxième partie. Quels contextes

1. Autour de l’œuvre de Skinner

Jérémie Barthas et Arnault Skornicki

Idées, histoire et sciences sociales

Entretien avec Quentin Skinner

Arnault Skornicki

De Skinner à Weber. Contextualisme et sociologie

L’action sociale selon Skinner
Naturalisme et antinaturalisme
Expliquer et comprendre : l’opération de jumelage avec la sociologie wébérienne
Un programme de sociologie wébérienne des idées ?
Légitimité, intérêt et idéologie : Quand Skinner revisite L’éthique protestante
Une sociologie historique des rationalisations du monopole étatique
Mathieu Hauchecorne

L’histoire sociale des idées politiques peut-elle s’en tenir aux intentions ? Une analyse comparée de l’histoire intellectuelle skinnérienne et de la sociologie des idées bourdieusienne

Une commune critique de l’histoire des idées politiques traditionnelle
La performativité du discours politique
Deux approches génétiques de la pensée politique
De l’enquête linguistique à l’enquête sociologique
Explication causale et interprétation
David Smadja

La mise en controverse des idées politiques : vers une histoire sociale et pragmatique de la pensée politique ?

Le programme skinnérien : controverses, situation rhétorique du problématique et engagement intentionnel d’acteurs univoques
Le programme bourdieusien : controverses, situation sociale du problématique et engagement dispositionnel d’acteurs univoques
Aux marges pragmatiques du programme skinnéro-bourdieusien : la controverse comme engagement dispositionnel d’acteurs plurivoques
Dina Gusejnova

La mobilité intellectuelle comme problème herméneutique : vers un modèle de la pensée politique en groupe

Le problème des contextes attribués : le cas d’Adorno
L’histoire des idées et le problème des contextes instables
Les aliénations multiples des exilés juifs allemands et leurs effets sur le langage
Vers un modèle configurationnel de l’histoire intellectuelle

2. Articuler la pluralité des contextes

Thibaut Rioufreyt

Des idées et leurs milieux. Quel contexte pour les idées politiques ?

Le contexte sémiotique
Le contexte matériel
Le contexte social
Le contexte individuel
Loïse Bilat

Au-delà de l’opposition entre analyse interne et externe : les approches énonciatives

Une langue vivante
Du texte à l’énoncé
L’énoncé comme fragment de discours
Le matériau sémiotique comme dialectique : les années 1920 de Volochinov
Situation d’énonciation et contexte historique
La schématisation comme entrée méthodologique
Discussion avec la sémantique historique et le contextualisme
Contre une téléologie historiciste
Alexandre Escudier et Chloé Gaboriaux

La langue comme institution sociale : pour une grammaire discursive des concepts

Entretien avec Jacques Guilhaumou

Troisième partie. Objets, temporalités, sources : le laboratoire démocratique

1. Impensés, rationalités, dispositifs

Anne Verjus

Historiciser les catégories d’analyse : le cas du genre à l’époque de la Révolution. De l’histoire sociale comme histoire sociologique des idées

Le genre, une catégorie d’analyse historique
Le genre, notion construite
Le genre : une catégorie pertinente en tous temps ?
Histoire sociale ou histoire sociologique des idées ?
Ce que l’histoire des idées ne dit pas
La famille comme « communauté »
Le genre, une catégorie historique et sociologique
Samuel Hayat

Étudier les idées en révolution. Questions de méthode

Les révolutions, affrontements de traditions ou moments d’invention ?
Qui sont les auteurs des idées révolutionnaires ?
Trois pistes pour l’histoire des idées en révolution
Chloé Gaboriaux

Lire et dire la société : de l’histoire conceptuelle du politique à l’histoire sociale des idées politiques

Des idées aux « rationalités politiques » : l’apport de l’histoire et de la philosophie
Décrire en historien les efforts des acteurs pour rendre le monde intelligible
Repérer en philosophe les agencements conceptuels structurants
Peut-on faire une histoire sociale du travail des concepts ?
L’épreuve de l’événement
La force du langage
Chloé Gaboriaux et Jérôme Tournadre

Itinéraire d’une socio-historienne : les sciences de gouvernement comme idées en action ?

Entretien avec Martine Kaluszynski

2. Vers une histoire populaire des idées politiques ?

Déborah Cohen

La politique hétérogène du peuple

Où est la pensée politique du peuple ? Le problème du corpus
Voix dominées et néanmoins dans le champ politique
Le risque du sociologisme ou du culturalisme : se référer à un autre champ
Déni du politique et force d’affirmation de l’idée
Hétérogénéités, silences et discontinuités
Surinterpréter le silence ?
Bribes et morceaux
Quelle mise en récit possible ?
Marie Plassart

À la recherche des sans-voix. Sympathisant-e-s socialistes en Oklahoma rural, 1907-1917

Sur les traces des sympathisant-e-s
Une lecture en creux de l’historiographie
Une marginalisation redoublée
Domination politique et économique
Électeurs et sympathisant-e-s
Des lieux d’entre-soi : les camps d’été socialistes