Version classiqueVersion mobile

(Se) construire dans l’interlangue

 | 
Françoise Bonnet-Falandry
, 
Stéphanie Durrans
, 
Moya Jones

Deuxième partie. Constructions sociales et imaginaires de l’interlangue

Le contact avec l’espace plurilingue italien : narrations des immigré(e)s et intégration sociolangagière

Valeria Villa

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Nous examinerons ici certaines dimensions langagières et sociales de l’Italie pays d’immigration, en nous focalisant notamment sur le contact des citoyens migrants avec l’espace plurilingue italien. Le but principal est d’analyser le rôle des langues dans les pratiques communicatives quotidiennes des immigrés ainsi que leur contexte d’emploi et les conséquences sur le processus de (re)construction identitaire et langagière.

Dans cette optique, nous procéderons à une esquisse générale du contexte migratoire et de l’espace linguistique italiens, avant de nous concentrer sur les narrations du contact avec les dialectes et la langue nationale des migrants. Le contexte particulier de l’Italie sera abordé dans une perspective plus élargie, en considérant quelques études sur l’intégration linguistique des immigrés dans d’autres pays européens où plusieurs langues officielles ou régionales coexistent comme l’Espagne et la Belgique. Nous présenterons enfin quelques considérations conclusives....

Auteur

ATER à l’Université Bordeaux Montaigne

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search