Version classiqueVersion mobile

(Se) construire dans l’interlangue

 | 
Françoise Bonnet-Falandry
, 
Stéphanie Durrans
, 
Moya Jones

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

À la fois espace de transition, espace frontalier qui marque la différence entre les deux territoires qu’il sépare mais aussi espace de mise en relation, d’échange et d’interaction, l’interlangue joue un rôle fondamental dans les dynamiques de construction identitaire et nationale. Conçue par Selinker en 1972 comme un système linguistique transitoire entre deux systèmes linguistiques1, l’interlangue se définit à présent comme la capacité permanente d’individus bi- ou plurilingues à fonctionner entre les langues et les modes de pensée qui les accompagnent. Le plurilinguisme, comme le souligne Claire Kramsch avec justesse2, ne saurait dès lors se concevoir comme la simple juxtaposition de plusieurs monolinguismes, mais plutôt comme la mise en relation d’un discours à un autre, d’une manière de parler et de penser à une autre. En France comme aux États-Unis, le plurilinguisme est de ce fait tout à la fois objet de convoitise et d’inquiétude dans les cercles éducatifs.

Cette réflexion su...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search