Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Service éducatif des Archives nationales

 | 
Véronique Castagnet
, 
Christophe Barret
, 
Annick Pegeon

Avant-propos

Agnès Magnien

Texte intégral

1« Il faut rendre les archives plus vivantes, les enrichir d’attributions plus actuelles, sans rien leur enlever, bien entendu, de leur fonction historique, qui est leur raison d’être ». C’est ainsi qu’en 1949 Charles Braibant, directeur des Archives de France, entend lancer un vaste programme de modernisation des Archives. L’une des initiatives les plus novatrices va être de doter les services d’archives et, en premier lieu, les Archives nationales, de services éducatifs à l’image de ceux existant dans les musées.

2Venant compléter l’offre que les Archives nationales avaient mise en place en 1867 avec la création d’un musée destiné à présenter les documents les plus emblématiques de l’institution, cette expérience n’a cessé depuis plus de soixante ans de développer ses activités. Les cinq dernières années ont été marquées par une diversification de l’offre d’ateliers entraînant une augmentation significative de la fréquentation et une évolution des publics. Si les élèves du primaire représentent la moitié du public du service éducatif, le nombre de ceux du secondaire augmente, tandis que la demande de l’enseignement supérieur est de plus en plus forte.

3Privilégiant un travail sur les documents originaux, dans une démarche de vulgarisation scientifique et de renouvellement de ses pratiques pédagogiques, le service éducatif des Archives a multiplié les ateliers fondés sur l’interdisciplinarité et les expériences de volets pédagogiques sur Internet.

4De nouveaux chantiers vont être mis en œuvre à la faveur du déploiement des activités du service éducatif sur les trois sites des Archives nationales à l’occasion de l’ouverture du bâtiment de Pierrefitte-sur-Seine en 2013. Seront ainsi noués ou développés des partenariats avec les institutions culturelles implantées localement.

5Cet ouvrage témoigne de l’ampleur du travail qui a été accompli depuis plus de six décennies pour sensibiliser le jeune public à l’histoire, mais aussi développer son sens critique par la confrontation des sources et l’éduquer à la citoyenneté et au patrimoine.

© Presses universitaires du Septentrion, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540