Version classiqueVersion mobile

Sel et société

Du sel de la terre aux sels du Nord

L’atelier de saunier de Croixrault « La Dériole » (Somme) : premier bilan

Laurent Duvette

Résumé

Résumé : Les vestiges découverts dans le cadre des fouilles menées sur l’Autoroute A29 ouest à Croixrault se développent sur une emprise de 360 m.
Les éléments recueillis indiquent une occupation débutant à la fin de La Tène finale et une désertion des lieux vers le milieu du iiie siècle ap. J.-C.
Quelques témoins de la culture laténienne ont été reconnus de manière sporadique sur le site, mais c’est durant la période augusto-tibérienne que l’occupation va prendre son essor. Les premiers vestiges correspondant à une ferme précoce s’inscrivent dans une enceinte fossoyée enserrant plusieurs édifices et un cellier. L’atelier de saunier implanté aux abords immédiats du domaine a été associé à cette période.
La période de la fin du ier et du début du iie siècle de notre ère est marquée par une nouvelle étape dans le processus d’évolution du site avec notamment une reprise de l’enclos et l’apparition de constructions sur sablières. La uilla est datée de la fin du iie – début du iie siècle de notre ère. Ces ultimes transformations concernent l’enceinte devenue curvilinéaire et les bâtiments construits sur des semelles de fondation calcaires. Quelques indices attestent une destruction importante par incendie vers le milieu du iie siècle ap. J.-C.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La fouille du site 16A de Croixrault au lieu-dit « La Dériole » a été menée en 2002 dans le cadre de la construction de l’autoroute A29 sur le tronçon reliant Amiens à Neufchatel-en-Bray (fig. 1). Cette intervention fait suite aux sondages systématiques engagés sur le tracé. Ces recherches préliminaires avaient révélé une occupation inédite datée de l’époque gallo-romaine dont les caractéristiques principales étaient un bâtiment sur fondation associé à un vaste complexe fossoyé situé sur les communes de Croixrault et Fricamps (fig. 2). Une évaluation complémentaire avait permis de mettre en évidence une ferme gallo-romaine précoce ayant pour particularité le travail du sel. Cet établissement constituait un préambule à l’implantation et au développement d’une uilla occupée jusqu’au iiie siècle de notre ère1. Depuis, plusieurs diagnostics menés sur la commune de Croixrault au niveau...

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search