Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'orchestration de la mort

 | 
Élisabeth Belmas
, 
Serenella Nonnis-Vigilante

« Pompes et circonstances » : l’orchestration de la mort (XIXe-XXIe siècle)

Corbillards et pompe funèbre en Espagne (fin XIXe-milieu du XXe siècle). La collection de corbillards du cimetière de Montjuïc (Col.lecció de Carrosses Fúnebres, Barcelone)

Isabelle Renaudet

Résumé

Composée de corbillards, de véhicules destinés au transport des familles accompagnant le cortège funèbre, de voitures à moteur, la collection du cimetière de Montjuïc interroge doublement l’historien de la mort. Donnant à voir l’environnement matériel des funérailles, cette collection recèle un intérêt documentaire, quasi ethnographique. Sa valeur heuristique est également avérée, dans la mesure où elle permet de questionner le rapport que les contemporains entretiennent avec la mort. La signification assignée au projet muséographique du cimetière de Montjuïc est explorée dans l’article, de même que l’intérêt suscité par la mise en scène d’objets qui participent d’une culture du funéraire. Les circonstances dans lesquelles ce musée est né permettent de mettre en lumière les médiateurs que sont, entre le défunt et les vivants, ceux qui exercent les métiers de la mort.

Hearses and Funeral Parlour in Spain (late 19th-mid 20th century). The hearse collection of Montjuïc Cemetery (Col.lecció de Carrosses Fúnebres, Barcelona)
Comprising hearses and vehicles used to transport families in funeral processions, including motor cars, the collection belonging to Montjuïc Cemetery examines historians of death in two ways. Showing the physical environment of funerals, this collection has great documentary – almost ethnographic – value. Its heuristic value is also discernible, as it enables us to reflect on the relationship contemporaries had with death. The significance of the Montjuïc Cemetery museum is explored in the article, as is the interest generated by the arrangement of objects that are part of a funeral culture. The circumstances in which this museum was established shed some light onto the roles of those who mediate between the deceased and the living, who work in the business of death.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans une contribution1 à un ouvrage paru en 2015, Régis Bertrand, traçait à grands traits le programme d’une histoire de « l’ancien matériel des obsèques ». Soulignant que cette question n’avait « guère fait l’objet d’études spécifiques », il invitait le chercheur à s’intéresser aux « tarifs d’enterrement qui pourra procurer des renseignements sur les éléments de l’apparat des « classes de pompes funèbres », sur le costume porté par les croque-morts et le caparaçon des chevaux » ; appelant à développer « une forme d’archéologie des temps contemporains », cette investigation combinerait « l’enquête de terrain pour trouver ce qui peut subsister » avec « la recherche des documentations écrite (cahier de charge pour la réalisation de corbillards) et iconographique (des gravures et peintures jusqu’aux photographies et même scènes d’obsèques dans des films) ». La Col.lecció de Carrosses Fúnebres (Collection de Corbillards) conservée dans l’un des grands cimetières urbains de Barcelone, le...

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540