Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'orchestration de la mort

 | 
Élisabeth Belmas
, 
Serenella Nonnis-Vigilante

Autour du corps mort (XVIe-XVIIIe siècle)

Aperto Cadavere : rechercher les causes de la mort à l’intérieur des corps aux XVIe et XVIIe siècles

Anne-Sophie Pimpaud

Résumé

Aux XVIe et XVIIe siècles se développe en Europe, à partir de l’Italie, la pratique des ouvertures des corps de malades par les médecins et chirurgiens, dans le but de déterminer les causes de la mort ou de comprendre les effets des maladies. Des comptes rendus de ces examens post-mortem, publiés d’abord dans des recueils d’observations médicales et chirurgicales, se retrouvent rapidement dans tous les genres de la littérature médicale (practica, traités de médecine théorique, anatomies, correspondances ou monographies). Bien que souvent avares en détails sur les aspects les plus concrets de ces nécropsies, ils permettent d’esquisser à grands traits le cadre pratique de leur réalisation. Caractéristiques des malades, lieux, témoins, motifs de la demande de nécropsie par les médecins ou par l’entourage du mort, résistances et refus, particularités du contexte médico-légal : ce sont ces éléments concrets qui permettent de comprendre les conditions d’une pratique à l’origine de nouvelles connaissances sur la maladie humaine.

“Aperto Cadavere”: Investigating the Cause of Death inside Bodies in the Sixteenth and Seventeenth Centuries
In the sixteenth and seventeenth centuries, the practice of openings of the body of patients by doctors and surgeons developed in Europe from Italy, in order to determine the causes of death or to understand the effects of diseases. Reports of these post-mortem examinations, first published in collections of medical and surgical observations, are rapidly spreading in all types of medical literature (practica, treatises on theoretical medicine, anatomies, correspondence or monographs). Although they often lack details about the most concrete aspects of these necropsies, they provide a broad outline of the practical framework of their implementation. Characteristics of the patients, places, witnesses, motives of necropsy’s request by doctors or the entourage of the dead, resistance or refusal, particularities of forensic context: these are the concrete elements that allow to understand the conditions of a practice which is founding new knowledge about human disease.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Des ouvertures de corps de malades par des médecins à des fins d’inspection des organes sont avérées en Italie dès la fin du XIIIe siècle1, dans des contextes épidémiques, puis médico-légaux2. Les premiers témoignages d’ouvertures de ce type sont même antérieurs, de peu, à ceux des premières dissections proprement anatomiques, visant à l’approfondissement des connaissances sur le corps normal léguées par les médecins antiques. L’intérêt primordial des médecins pour la compréhension des maladies, pouvant aboutir à une meilleure efficacité thérapeutique, les a poussés très tôt à rechercher dans les corps les causes du mal. Mais si la mortalité importante et leur sentiment d’impuissance lors d’épidémies ont motivé les premières ouvertures médicales des corps humains, ainsi que la quête de la preuve dans des procès pour suspicion d’empoisonnement, on voit se développer au XVe siècle, toujours en Italie, des ouvertures de corps dans un autre contexte, qui est celui qui nous intéresse tou...

Auteur

École Pratique des Hautes Études, SHP

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540