Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

Comment justifier la liberté d’offenser ?

p. 105-120


Extrait

1Il existe un consensus, dans les démocraties libérales, autour de l’idée selon laquelle la liberté d’expression n’aurait guère de sens si elle n’incluait pas la possibilité de ridiculiser des idéologies, des institutions et des croyances religieuses ; si elle ne comprenait pas, pour reprendre une expression de Ruwen Ogien, une « liberté d’offenser » (Ogien, 2007b). Le consensus devient plus fragile, cependant, dès que l’on tente de définir avec précision les limites de cette liberté d’offenser et, avec elles, les limites légitimes de la liberté d’expression.

2La perplexité que suscite cette question peut être illustrée par une controverse récente autour des réponses judiciaires apportées, d’un côté, à la publication de dessins par Charlie Hebdo et, de l’autre, à des sorties antisémites de Dieudonné. Certains s’interrogent sur la protection juridique accordée au journal Charlie Hebdo suite à la publication des « caricatures de Mahomet », dans son numéro du 8 février 2006, tandis

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques qui l’ont acquis dans le cadre de l’offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.