Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Regarder des films en Afriques

 | 
Patricia Caillé
, 
Claude Forest

Première partie – Concevoir les publics à partir de l’histoire

« Les nègres, ils t’emmerdent ! » Rires, applaudissements et protestations : les formes de visibilité de publics africains en Afrique coloniale

Odile Goerg

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le succès du 7e art, comme mode d’expression, est inséparable de l’existence d’un public de cinéphiles, dont la naissance et l’affirmation dépendent d’une combinaison de facteurs sociologiques, économiques, démographiques ou culturels. Pas de production cinématographique sans public, au moins imaginé. Sur le continent africain, les images animées se répandent pratiquement selon la même chronologie qu’en Occident : la conquête coloniale et l’introduction de ce nouveau media sont concomitantes. Divers agents contribuent à sa diffusion : des entrepreneurs africains dynamiques ; des amateurs européens de passage, dotés précocement d’une caméra et d’un appareil de projection ; de fervents missionnaires convaincus de l’impact collatéral pour la propagation de la foi ; des instances scolaires ou agences gouvernementales ; des individus à la recherche d’investissements rentables, voyant dans le cinéma uniquement une source de profit.

Si les modalités et la chronologie de la diffusion du ciné...

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540