Versione classicaVersione mobile

Enfant en souffrance... élève difficile ?

 | 
Anne-Marie Jovenet

Indice dei contenuti

Introduction

Pourquoi parler d’amalgame spontané ?

Partie 1 : Enfant, élève en souffrance : regard psychanalytique

Chapitre 1. Des enfants en souffrance rencontrés dans la littérature psychanalytique

Une lecture difficile à faire !
En souffrance dès les premiers jours de vie…
La construction d’une image inconsciente du corps, défaillante
L’absence de parole empêche l’enfant de s’humaniser…
L’enfant habité par la crainte d’abandon
Le choix d’une vie adulte… pour réparer l’enfant en souffrance en soi
Les traces de l’image inconsciente du corps à l’école
Phobie ou violence à l’école… à six ans ou à seize ans
Un modèle de petite fille en souffrance
Le secret et la pulsion de savoir paralysée…
Le désir de savoir étouffé
Alors qu’apprenons-nous de ces récits psychanalytiques ? Une seule et unique chose : ce qui se traduit là, relève du symptôme

Chapitre 2. L’enfant en souffrance rencontré au hasard d’un changement d’école

Parler d’un changement d’école… et révéler l’enfant en soi : l’utilité du concept d’image inconsciente du corps
Des liens à découvrir entre changements d’école et souffrances d’enfant…
Souffrances d’enfants, souffrances d’élèves
Tout est mêlé… Ces sensations habitent l’enfant dès le plus jeune âge…
Sentiment d’abandon, solitude, mais lutte pour ne pas être aimée pour une corde à sauter…
Face à ces trois enfants pris dans l’instant présent… que peut nous montrer Marie du « travail du temps » ?
Des changements décidés… qui ne changent rien…
L’école lieu d’expression d’une souffrance interdite de parole…
Une attitude scolaire liée à l’absence de loi

Chapitre 3. La question de l’enfant, de l’élève et du lien enfant/élève en soi

L’approche spécifique de la psychanalyse chez A. Cordié : quel intérêt pour l’enfant/élève ?
L’approche de la psychanalyse par C. Blanchard-Laville : quel intérêt pour l’enfant/élève ?
Quel intérêt pour l’enfant/élève dans le rapprochement entre pédagogie et psychanalyse ?
Débat autour de l’enfant/élève dans la confrontation entre psychologie et psychanalyse
Débat autour de l’enfant/élève dans la confrontation entre didactique et psychanalyse
Débat autour de l’enfant/élève dans la confrontation entre pédagogie et psychanalyse
Mais dans ce résumé… il y a des différences à ne pas négliger
L’enfant en souffrance : qui est-il hors de la psychanalyse ?
L’enfant en souffrance : qui est-il pour la psychanalyse ?

Partie 2 : Enfant en souffrance… élève difficile : question pédagogique

Chapitre 4. Élève difficile ou élève en difficulté : pour qui ?

Premières questions autour du « difficile »
Premières confusions à déceler
« Élève difficile » ou « élève en difficulté » : paroles d’enseignants en entretien de recherche
Des liens élève/famille
« C’est dur pour lui… pour elle »
Relations difficiles…
L’enseignant peut aussi aborder la relation qu’il a ou qu’il souhaite avoir avec un élève
Souffrances d’enfant ?
Des souffrances d’enfant aux souffrances d’adulte…
Enseignant indifférent, bon professionnel… ?
Des enseignants qui s’interrogent
L’écho des prescriptions de réussite faites aux enseignants
Le désir d’être bon et le transfert méconnu
Le besoin de réparer l’élève en difficulté pour réparer l’enfant en souffrance en soi

Chapitre 5. La signification du lien enfant/élève dans la pédagogie Freinet

Qu’en est-il de la signification de ce lien enfant/élève à l’école de Mons ?
Est-ce un simple discours formel sur la place de l’enfant dans cette pédagogie ?
Quid de ce collectif ?

Chapitre 6. L’effet bénéfique inattendu de la pédagogie Freinet sur les enfants en souffrance

Une ligne va se dessiner. Ce qui va marquer nos interprétations sera l’inattendu… à chaque étape
L’environnement pédagogique
Le traitement des « pourquoi » dans la classe
L’attitude de l’enseignant
Le fonctionnement de l’enfant/élève
Avant tout l’enfant en souffrance veut comprendre ce qui lui arrive
L’enfant en souffrance désire se faire entendre
L’enfant en souffrance veut connaître les règles
L’enfant en souffrance est motivé par le combat : il veut peser sur le monde…

Partie 3 : Rencontre entre psychanalyse et pédagogie Freinet

Chapitre 7. Du lien entre le soi adulte/enseignant et le soi enfant/élève : les aléas d’un cheminement collectif

Le tissage de paroles dans les groupes initiés par C. Blanchard-Laville
Une question d’après-groupe en pédagogie institutionnelle
L’émergence d’une parole dans un groupe « contraint et forcé »
Parole dans le groupe et contre-transfert du chercheur
Des enseignements retenus pour le démarrage du groupe Freinet
Premier regard : que provoque la consigne de départ ?
Rationnel et affects entrent en conflit…
Des bouffées d’expression du soi profond !
L’influence du soi personnel dans le soi professionnel
Les aléas d’une découverte du soi
Une parole sur la souffrance enseignante, difficile à dire dans un groupe de parole… Voilà la conclusion qui s’impose au terme de ce chapitre

Chapitre 8. Parcours croisés entre compétition et coopération.

Comment reconnaître à l’école, l’enfant en souffrance sans le cacher derrière un élève difficile ?
Le « dialogue » établi depuis le début, entre psychanalyse et pédagogie Freinet nous permet de répondre à cette question.
Peut-il y avoir une rencontre féconde entre psychanalyse et pédagogie Freinet ?
Quels outils pour analyser le « comment » de cette rencontre entre psychanalyse et pédagogie coopérative ?
Que disent les adultes/enseignants de leur souffrance dans leur métier, qui puisse nous éclairer sur les souffrances des enfants/élèves ?
Les souffrances qui viennent du soi
Les souffrances qui viennent de l’extérieur
Les souffrances qui viennent d’événements particuliers
Des interactions entre participants…
Reprenons quelques propos d’une séance déjà citée pour souligner les enchaînements
Deux parcours contrastés dans la dernière séance…
Le début de la séance mérite d’être rapporté dans son intégralité
« Chacun s’en défend… »
Solution extérieure ou formation par la coopération…
Comment vont évoluer les propos de l’ensemble du groupe à la suite de ce premier échange ?
Technique ou travail de la subjectivité ? Compétition ou coopération ?
Le retour du refoulé
La confusion entre soi et l’autre
L’installation de la compétition
D’une confusion à une autre
Pulsion d’emprise ou relation de maîtrise
La réciprocité du lien adulte/enseignant, enfant/élève

Chapitre 9. Les fruits de la rencontre entre psychanalyse et pédagogie Freinet

L’élève difficile
Quelle approche de l’élève difficile, hors de la psychanalyse ?
Quelle approche de l’élève difficile, en référence à la psychanalyse ?
Quelle approche de l’élève difficile, hors de la pédagogie Freinet ?
Quelle approche de l’élève difficile, au sein de la pédagogie Freinet ?
Conclusion provisoire
Quelle connaissance de l’enfant en souffrance ?
La psychanalyse éclaire ce qu’apporte la pédagogie Freinet aux enfants en souffrance
Le paradoxe du « traitement »
La pédagogie Freinet ne traite pas le symptôme et ça marche !
Du sentiment de culpabilité aux résistances...
Des résistances au transfert…
Un milieu pédagogique qui révèle qui est cet enfant-élève en souffrance
De la psychanalyse en tant que théorie de recherche…
 
Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search