Version classiqueVersion mobile

(Bé)vues du futur

 | 
Clément Dessy
, 
Valérie Stiénon

Table des matières

Clément Dessy et Valérie Stiénon

L’étude des imaginaires visuels de la dystopie : une introduction prospective

Une désignation polémique
Une définition modulable
Un mode d’expression visuel
Un genre et ses limites
Variations sur l’espace-temps
Les convergences d’un imaginaire
Présentation des contributions
Olivier Ghuzel

Le Monde tel qu’il sera : de la satire d’actualité à la dystopie

Un roman original ?
Bertall, dessinateur comique pour la presse
Une pochade illustrée parmi d’autres
Des thèmes iconographiques récurrents
La prophétie ironique de l’almanach
L’anticipation sur le Boulevard
Souvestre, moraliste saint-simonien
Une vaticination contre une doxa providentialiste
Un assemblage inédit
Chapman Wing

La dystopie, c’est l’histoire. Les (bé)vues du passé dans la dystopie française

Émile Souvestre et les limites du réalisme historique
Les ruines futures et l’imaginaire archéologique
Henriot et le mutisme de l’artefact
Albert Robida : l’histoire comme palimpseste
La dystopie illustrée : expression de la phénoménologie historique moderne
Xavier Fontaine

Les futures ruines de Paris chez Méry, Dumas et Franklin. Modalités de l’archéologie rétro-anticipative

Confrontation de la fiction au monde réel
Le récit comme entité iconico-verbale
Bouleversements métaphysiques
Françoise Sylvos

Rire des Rouges entre 1842 et 1848. Une approche transgénérique et plurimédiatique

Le bestiaire des socialistes
Du topos à la dystopie
Dystopie et parodie
Sandrine Doré

Une vision de la fin des arts : Robida et le futur de l’image

Le Vingtième Siècle et ses caractéristiques éditoriales
Les arts visuels du passé au futur
Art et politique dans un monde dystopique
L’image et l’imaginaire d’un dessinateur de la fin de siècle
Julie Fäcker

Henriot, Paris en l’an 3000 : l’utopique dystopie

Henriot, dessinateur satirique au langage truculent
Sources et filiations
La science : dérisions et démesures
Paris, l’orgueilleuse capitale
Conclusion
Clément Dessy

Les Villes tentaculaires d’Émile Verhaeren vues de Londres. Les éditions illustrées par Frank Brangwyn

Verhaeren-Brangwyn : un entrecroisement belgo-britannique
La rencontre par recueils illustrés
Illustrer et commémorer
Natacha Vas-Deyres

Le monde des fourmis dans l’imaginaire de la science-fiction, entre l’utopie exogène et la dystopie phobique

Fourmis et insectes : entre aventures, utopies et science-fiction
De la dystopie à l’apocalypse
Thibault Gardereau

L’espace américain : du texte à l’image, de la genèse à l’apocalypse

Première forme : projection dans un futur sans Nouveau Monde
Deuxième forme : survivance du Nouveau Monde
Troisième forme : destruction du Nouveau Monde
Dick Tomasovic

Dissensions de l’image animée. L’Idée de Berthold Bartosch ou le trauma comme mode de représentation dystopique

Poétiser/politiser
Adapter/affranchir
Animer/expérimenter
Hanter/entraver
Jean-François Chassay

La pureté du martyr. La Cité dans les fers d’Ubald Paquin (1926), une dystopie hyperbolique

Naissance d’un roman
La Cité dans les fers ou un imaginaire de la fin
Un rapport ambivalent aux États-Unis
Personnification du fascisme
Des illustrations qui parlent du texte autrement
Jérôme Dutel

Les vertiges visuels et rituels de La Grande Beuverie (1938) de René Daumal

L’histoire de La Grande Beuverie
Une réflexion sur la représentation visuelle
Les hypotyposes et la force des images
L’emballement descriptif et le vertige visuel
Le cycle rituel de la dystopie
Dominique Warfa et Björn-Olav Dozo

Allégorie d’une termitière déshumanisée, ou Le Retour au silence. Journal d’un homo citroënsis K.228.bis de Stéphane Hautem

Utopie et anticipation en Belgique francophone
Étienne De Greeff critique des institutions : chrétien, médecin, criminologue et écrivain
La termitière : chromatisme et dépersonnalisation
Le choix du silence
Le contrôle social : mesures et choix illusoires
La dystopie comme annihilation de la nature humaine
Katarzyna Cytlak

Les visions noires d’un État socialiste : l’architecture comme langage critique dans Nous autres d’Evguéni Zamiatine

La structure d’un paradis cristallin
Une ville suprématiste
L’architecture de verre
Le piège de visibilité
L’horreur de l’habitat collectif
La critique d’une société communiste
Francesco Muzzioli

Postface : Fins du monde. Configurations et perspectives du genre dystopique

Un genre difficile à délimiter
Dispositions et effets
Les marges de l’humour et de l’allégorie
Dystopies problématiques

Crédits d’illustrations

Cl. Dessy et V. Stiénon
J. Fäcker
Ph. Kaenel
Cl. Dessy
D. Tomasovic
L. Bazin
 
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search