Versione classicaVersione mobile
OpenEdition Books

La désobéissance civile

 | 
David Hiez
, 
Bruno Villalba

Auteurs

Testo integrale

1 Jean-Yves Camus est Chercheur associé à l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques, Paris. Il travaille principalement sur les mouvements d’extrême-droite, ce qui lui a permis de collaborer à différents ouvrages (Dictionnaire des œuvres politiques, PUF, 1985 ; Le Front National à découvert, Paris, Presses de la FNSP, 1989 ; Rapport de la commission consultative des droits de l’homme, La documentation française, 1990). Il est co-auteur de différents livres (Les droites nationales et radicales en France. Répertoire critique, 1992, Presses universitaires de Lyon).

2 Sandrine Chassagnard-Pinet est Maître de conférences en droit privé à l’Université Lille 2, membre du Centre René Demogue d’étude des doctrines juridiques. Elle travaille sur la théorie juridique, le droit des contrats et les relations du droit privé et des droits de l’homme. Elle a codirigé plusieurs ouvrages sur le phénomène de contractualisation (Approche critique de la contractualisation, LGDJ 2007 ; Approche renouvelée de la contractualisation, PUAM 2007 ; La contractualisation de la production normative, Dalloz 2008)

3 Brian Doherty est Maître de conférences dans la School of Politics, International Relations and Philosophy à Keele University au Royaume Uni. Il travaille sur líécologie politique, les mouvements contestataires dans une approche comparative. Il est auteur du livre Ideas and Actions in the Green Movement, 2002 et a codirigé plusieurs ouvrages, dont Democracy and Green Political Theory (Doherty, B & De-Geus, M (eds) (1996), Routledge, London), Green Political Theory (1996) ; Direct Action in British Environmentalism, (2000, London : Routledge). et Beyond Borders : Environmental Movements and Transnational Politics (2008).

4 Graeme Hayes est Maître de conférences dans la School of Languages and Social Sciences à Aston University au Royaume Uni, et auteur du livre Environmental Protest and the State in France (Basingstoke, Palgrave, 2002). Il travaille actuellement sur le renouveau des modes d’action militante dans les luttes altermondialistes et environnementales en France.

5 David Hiez est Professeur de droit civil/théorie du droit à l’Université du Luxembourg, membre du centre René Demogue d’étude des doctrines juridiques de Lille 2, il travaille notamment en théorie juridique (« La clause de conscience ou la conscience source de droit », Mélanges Jestaz, Dalloz 2006).

6 Christian Mellon est membre du Centre de recherche et d’action sociales (Saint-Denis). Il a notamment publié Ethique et violence des armes, 1995, Assas Editions, Supplément n° 16 aux Cahiers pour Croire aujourd’hui, Paris ; La non-violence, (avec Jacques Semelin), 1994, coll. « Que sais-je ? » ; La dissuasion civile, (avec Jean-Marie Muller et Jacques Semelin), 1985, Presses de la Fondation pour les Etudes de la Défense Nationale, Paris et l’article « désobéissance civile », Encyclopaedia Universalis.

7 Mario Pedreti est Docteur en sciences politiques, il travaille sur les groupes désobéissants en France. Il a notamment publié La figure du désobéissant en politique, Étude de pratiques de désobéissance civile en démocratie, L’Harmatan 2001.

8 Nathalie Tenenbaum est actuellement doctorante en sociologie, à l’école des Hautes études en Sciences Sociales, rattachée au Centre de Sociologie Européenne (CSE-EHESS). Sa thèse porte sur les modalités d’investissements politiques des intellectuels de la gauche antilibérale depuis 1995 en France. Au Centre d’études et de Recherches Internationales (Ceri) de Sciences Po, elle coordonne le projet international d’Encyclopédie électronique des violences de masse (www.massviolence.org).

9 Sophie Turenne est Lecturer in Law à l’Université de Cambridge et Fellow du Collège New Hall. Elle travaille en droit comparé, spécialement sur le style judiciaire et la création de droit par les cours suprêmes européennes. Elle a notamment publié, Le juge face à la désobéissance civile en droits américain et français comparés, Paris, LGDJ, 2007.

10 François Vallançon est Professeur de philosophie du droit Paris II. Il Travaille principalement sur la philosophie du droit aristotélicienne, plus spécialement sur le thomisme et ses critiques modernes.

11 Bruno Villalba est Maître de conférences en sciences politiques à l’Institut d’Etudes Politiques de Lille, et membre du Centres d’Etudes et de Recherches Administratives, Politiques et Sociales (Cnrs UMR 8026). Il travaille sur l’écologie politique et la sociologie de l’environnement. Il a notamment publié Les petits partis (avec Annie Laurent, Paris, L’Harmatan, 1997) ; Le Front national et le droit (avec Xavier Vandendriessche, PU Septentrion, 2001).

© Presses universitaires du Septentrion, 2008

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540