Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'Écrit-Écran des Rougon-Macquart

 | 
Anna Gural-Migdal

Chapitre III. Images et imaginaires de l’utopie dans Le Ventre de Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Qui les sauvera de leur sauveur ?
Nietzsche

La genèse même de la pratique utopique nous semble constituer un paradoxe, puisqu’elle tient d’un refus subjectif du réel qu’elle vise toutefois à assujettir à un schéma rationnel de perfection. L’utopie manifeste également la contradiction dans laquelle elle est prise, par son ancrage dans un contexte socio-historique qu’il lui faut nier pour devenir, selon les termes de Louis Marin, cette « puissance productrice jamais fixée »1 s’ouvrant sur la polémique infinie. C’est donc entre l’ici et l’ailleurs, que la pratique utopique vient s’insérer comme possibilité active, expression d’un espoir de bien-être ressortissant à la fois de l’émotif, du sensible et du cognitif. Marin envisage l’utopie ni comme un concept ni comme une image : la définition qu’il en donne est d’inspiration kantienne, car pour lui elle est « schème de l’imagination »2. Et le schème est justement une représentation servant d’intermédiaire entre les phénomènes sensibles et ...

© Presses universitaires du Septentrion, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540