Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

Introduction

p. 09-18


Extrait

1Issue d’une riche famille anglo-irlandaise, Constance Markievicz, née Gore-Booth (1868-1927), ne semblait en rien prédestinée à prendre les armes pour l’indépendance irlandaise et la cause des femmes et ainsi à rester dans les mémoires comme la comtesse rebelle. C’est sans doute pour cela que sa vie a fait l’objet de nombreuses biographies la dépeignant le plus souvent de façon stéréotypée. Si la biographie de Seán O’Faoláin (1900-1991), Constance Markievicz or The Average Revolutionary, dont la première édition sortie en 1934 nie toute véritable pensée politique à Markievicz, d’autres ouvrages se présentent comme une réhabilitation de son combat1. La décennie des commémorations en Irlande (2012-2023) a vu la publication de nombreux ouvrages sur la période révolutionnaire (1912-1923) et a permis une plus grande prise en compte du rôle des femmes dans le combat pour l’indépendance de l’Irlande ainsi que dans leur propre émancipation. Parmi ces ouvrages, la double biographie de

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques qui l’ont acquis dans le cadre de l’offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Creative Commons - Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International - CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.