Version classiqueVersion mobile

Enkhuizen au xviiie siècle

 | 
Thierry Allain

Première partie : Un déclin économique

Chapitre I. La réorganisation de l’économie urbaine

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ville maritime située sur les rives d’une mer intérieure ouverte sur la Mer du Nord, Enkhuizen avait naturellement développé des activités économiques liées à l’élément marin. Ce qui est aujourd’hui l’IJsselmeer n’était pas encore séparé de la Mer du Nord à l’âge moderne. Située à l’extrémité orientale de la Frise occidentale, et plus précisément du polder nommé « Het Grootslag », Enkhuizen possédait donc tous les avantages pour devenir un port actif et considérable1. Les marchands de la ville furent également présents, à partir de la seconde moitié du XVIsiècle, sur les marchés nouveaux et lointains qui s’ouvraient en Baltique, Méditerranée et Asie2. Au-delà du site favorable, il faut également considérer les facteurs historiques. La situation méridionale des ports zélandais de Bommenee, Zierikzee ou encore de Veere fut une source de handicap économique lors du soulèvement contre les Espagnols en 1570-15903. Enkhuizen a clairement tiré profit de sa localisation en Hollande du nor...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search