Version classiqueVersion mobile

Antoine Volodine, l’affolement des langues

 | 
Dominique Soulès

4. Résister dans la langue

Colonisation et Glottophagie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

De même que les régimes politiques de nature totalitaire ne vont pas sans (dis)torsion de la langue, de même la colonisation a imposé ses normes langagières : « L’une des principales caractéristiques de l’oppression impériale est le contrôle qu’elle exerce sur la langue. […] La langue devient le medium à travers lequel s’établissent les concepts de “vérité”, d’“ordre”, et de “réalité”1 ». Toutefois, malgré des ressemblances évidentes, la rhétorique de l’impérialisme ne peut se confondre avec celle des totalitarismes car la langue imposée, qui supplante celle, préexistante, des autochtones, l’est de l’extérieur et ce processus prend des formes plus variées que ne l’était la pluralité des « styles » dans les régimes totalitaires. Au tournant des années 90, L’Empire vous répond – Théorie et pratique des littératures post-coloniales, un ouvrage essentiel de Bill Ashcroft, Gareth Griffiths et Helen Tiffin dont il faudra attendre la traduction française plus de dix ans, attire l’attention...

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search