Version classiqueVersion mobile

Antoine Volodine, l’affolement des langues

 | 
Dominique Soulès

2. Dilater la langue

Éclats de langue : les listes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Des listes dans les ouvrages de Volodine on n’en trouve pour ainsi dire aucune. Pourquoi alors s’y attacher1 ? » Contrairement à ce qu’affirme Pascal Gibourg, des listes, dans les ouvrages de Volodine, on en trouve pléthore. Depuis Biographie comparée de Jorian Murgrave, premier opus paru, tous en possèdent, même si elles ne sont pas aussi longues, aussi spectaculaires, aussi nominales que dans Le post-exotisme en dix leçons, leçon onze, œuvre à laquelle Gibourg limite son étude, considérant que ses listes sont les seules recevables. Précisons. Fondée sur la réitération, la liste s’inscrit du côté de l’écart. Qu’il soit linguistique, stylistique ou générique, il saute aux yeux avant même qu’en soient saisis ses enjeux. Non seulement les listes sont un « mode particulier d’écriture2 » et « avec ce mode, c’est une tout autre manière de phraser qui est libérée, un tout autre rapport au nom qui est engagé3 » mais, surtout, « au statut ordinaire du signe dans toute chaîne signifiante, ...

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search