Version classiqueVersion mobile

Enkhuizen au xviiie siècle

 | 
Thierry Allain

Du déclassement au déclin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En nous promenant dans la ville, nous trouvâmes celle-ci dans un déclin attristant et profond. Les maisons les plus belles étaient partout détruites, et celles qui existaient encore menaçaient de s’écrouler ou se trouvaient isolées, comme sanglotant à l’écart dans un cimetière. De grandes prairies herbeuses, où les bœufs, les chevaux ou les moutons se prélassaient s’offraient à notre regard, là où jadis s’élevaient de fiers bâtiments ; les magasins de celle qui fut autrefois la si florissante Compagnie des Indes orientales n’existent plus, à l’exception du bâtiment d’une famille vivant la plupart du temps à Leyde et qui y entrepose encore une voiture et des chevaux […], la pêche côtière ne rapporte presque plus rien ; et la pêche du hareng est presque toute entière tombée en ruine […]1.

Ce récit sans concession effectué dans le premier quart du XIXsiècle par deux Néerlandais laisse peu de doutes, en apparence, quant à la réalité du déclin d’Enkhuizen. Jacob van Lennep (1802-1868), ...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search